Solidarité Motards Accidentés


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 petites confidences d'un ex-motard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sba

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 44
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: petites confidences d'un ex-motard   Sam 15 Déc - 6:13

Très bonne idée que ce forum que j'aurais aimé connaître il y a 16 ans quand j'ai eu mon polytraumatisme en tant que jeune adulte, je comprends que cela soit soutenu par l'État, j'espère que le soutien est à la hauteur de l'enjeu humain.

J'ai toujours fait du deux-roues, vélo, solex à partir de 16 ans, vespa puis trail, depuis quelques années à nouveau du vélo, que j'adore pour tous mes déplacements et qui correspond très bien à mon désir de liberté et de sportivité.

Pour l'adrénaline, l'extase de la vitesse et les sensations de ne pas être un terrien complètement comme les autres je continue plus que jamais modestement le windsurf, cela m'apporte plus que ce que ne m'apportait la moto, notamment du bien-être corporel et du dépassement de soi (humblement hein).

J'ai eu deux trois pets à deux roue dans l'adolescence qui m'ont amené au maximum à me casser le bras, cependant rien qui n'ait atteint ma passion de la moto que je vivais à 100%.

À 24 ans une voiture m'a coupé la route en pleine ville pour aller prendre de l'essence "en face", par la même occasion m'a pété le corps et laissé des traces dont j'ai toujours besoin de parler, à des pros, à mes partenaires, elles sont maintenant essentiellement psychologiques, je fais un travail régulier sur les conséquences physiologiques, des années après j'ose aller voir enfin un psy, comme quoi il n'est jamais trop tard pour avancer.

Je ne suis plus un fan de la moto, que je considère excessivement trop brutale et destructrice dans ses chutes. J'espère que l'idée de partager ici un avis "négatif" sur la moto n'est n'est pas trop mal vu, je ne cherche pas à faire du prosélitisme anti-moto, bien au contraire, à chacun ses expériences dans la vie.

Tout d'abord je pense que les jeunes ne sont pas suffisamment informé des risques pathologiques qu'ils encourrent en utilisant ce moyen de déplacement qui peut devenir un mode de vie. Vous allez me trouver radical mais je serai d'avis d'ajouter au permis de conduire un volet sur les risques corporels, objectivement établi à partir des statistiques médicales, sous la forme d'une projection vidéo bien faite ou d'interventions de professionnel de l'accidentologie, voire pourquoi pas de visite de centre de rééducation. Je pense qu'un jeune motard n'est jamais assez informé sur ce sujet et ses conséquences.

Plus largement, je suis partisan de la limitation des conséquences pathologiques, pour avoir cotoyé des tétras, le port d'un casque adapté en voiture me semble une idée pas complètement idiote.
Par ailleurs je suis pour une limitation à 30 km/h en ville, pour deux raisons : les dégâts sur un corps ont la probabilité d'être moins importants, et la coexistence de moyens de déplacements diférents me semble nettement plus harmonieuse. Sur l'autoroute je roule maximum à 120, et je trouve cela très agréable de se faire doubler par les gens pressés. Je fais souvent des déplacements vers la mer pour pratiquer mon sport nautique.

Concernant mon vécu d'accidenté à moto, mon ressenti est que l'on se sent incompris par le reste de la société "non traumatisée", car on a vécu des choses très brutales à encaisser et l'on a en soit une fragilité ou une sensibilité que l'on peut difficilement faire passer à ses proches.
Qui peuvent mieux se comprendre que des motards qui ont eu des pètes ?
Pour moi cet évènement (l'accident) peut être vu comme un plus qui donne plus de consistence à notre personnalité, finalement l'avantage que je retire plusieurs années après avoir été accidenté c'est de me sentir un peu plus conscient de la fragilité du corps que les autres et d'en connaître sa valeur quand il fonctionne pas mal.

Pendant que mon corps allait très mal, puis plusieurs années après, j'ai eu la chance de me laisser aller à l'auto-hypnose, j'ai découvert ce que je faisais, principalement avant de m'endormir, en allant consulter un médecin tabacologue hypnotiseur, dans le cadre de l'arrêt du tabac. Cette expérience m'a permis de tenir le choc, de me mettre en situation positive quand ça n'allait pas du tout.
Je me mettais en état d'autohypnose en me visualisant voler au dessus de paysages que je connaissais, à chaque fois je choisissais le lieu que j'allais visualiser. Cela me permettait dans un premier temps de faire abstraction de mes douleurs, puis m'amenait à un état de relaxation et à sourire. Expérience intérieure que je partage ici car on n'a pas toujours la possibilité d'avoir une main tierce à tenir quand ça ne va pas, donc forcément il faut développer des choses soi-même par l'intérieur.

Ce que j'ai compris aussi, c'est que la brutalité d'un accident, notamment à moto où l'on en prend beaucoup pour pas des fois grand chose, ne s'efface pas si facilement ; autant le corps peut se réadapter et se "soigner" relativement rapidement, autant le mental lui a tendance à conserver l'image d'un corps qui a été traumatisé, la difficulté pour moi pendant des années a été de passer à autre chose, j'ai pris conscience peu à peu que je ne parlais que de mon accident, des causes, des conséquences, jusqu'à ce qu'une amie me dise un jour à l'occasion d'une soirée "T'es chiant de parler toujours de ça". Petit électrochoc, je me suis mis à me réorienter vers l'avenir, ça met du temps, mais peu à peu on s'accroche à des choses positives, et on continue à écrire sa vie, et ça c'est bien cool.

Mes meilleurs voeux pour 2013 à vous :)

Seb
Revenir en haut Aller en bas
Dany
Grand Prix
avatar

Nombre de messages : 5334
Localisation : 25
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: petites confidences d'un ex-motard   Sam 15 Déc - 8:53

bonjour sba

Chaque sport - passion sportive à sa part de danger.La vie est un danger, tu peux te faire faucher sur le trottoir par un chauffard !!!

Oui tu as le droit de donner ton avis.

Oui je suis pour rajouter un volet au permis de conduire sur les dangers de la route , sur l'incivisme des utilisateurs de la route MAIS POUR TOUS LES UTILISATEURS !!!! Un maximum d'accident de moto est dû à un chauffaud en voiture !!!!POURQUOI ce serait encore à nous les motards de recevoir les leçons de moral !!!

Mon mari démarrait , il était tout juste à 30 km/h quand un chauffard lui a coupé la priorité ( et l'accident a été gravissime pour lui ), ce n'est pas une histoire de vitesse , c'est une histoire de responsabilité envers autrui , on fait gaffe à autrui , c'est pas compliqué !!!

lapin2



_________________
Si la vie avait une seconde édition,combien je corrigerais les épreuves

MERCI SMA
Revenir en haut Aller en bas
Fireblade98
Loquace
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 47
Localisation : 38
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: petites confidences d'un ex-motard   Mar 22 Jan - 0:00

Bienvenu et lapin2 à toi
Revenir en haut Aller en bas
http://blogs.aol.fr/cbrfireblade1998/Coeurdemotard/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petites confidences d'un ex-motard   

Revenir en haut Aller en bas
 
petites confidences d'un ex-motard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reportage sur les petites combines de la grande distribution
» Lotion pour les petites fesses?
» Les petites "expressions" de nos enfants
» la Legion des Petites Ames
» Ces petites phrases qui nous parlent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solidarité Motards Accidentés :: Catégorie à modifier... :: NOUVEAUX ARRIVANTS-
Sauter vers: